Famille DOIN

Version imprimablePDF version

 

Notre expérience

Nous nous présentons Fabrice et Véronique, nous venons d’adopter Justine et Charline, 2 petites filles bulgares de 8 et 9 ans, adoption compliqué par la situation sanitaire liée au COVID.

Nous sommes en Novembre 2020, et nous venons d’apprendre via l’AFA que 2 petites filles bulgares nous sont proposées. Notre choix d’agence de médiation se porte alors sur l’agence « Mon Enfant ».  Le début de la procédure se déroule bien, très bon contact avec Zlatka et Tania….Les billets d’avions sont pris et le premier séjour en Bulgarie est prévu pour du 13 au 20 Décembre….Le jeudi de la dernière semaine avant notre départ, coup de tonnerre :Zlatka nous appelle pour nous informer que malheureusement il y a des cas de coronavirus au sein du centre ou se trouve les enfants et que par conséquent celui-ci est fermé par ordre des autorités. Enorme déception….Nous nous imaginons déjà en train d’annuler notre voyage et à ne pas rencontrer nos filles avant plusieurs mois…..Zlatka nous propose cependant de venir en Bulgarie comme prévu, et de passer cette première semaine de contact par Visioconférence, en nous précisant toutefois que nous serions le premier couple dans ce cas là et qu’elle ne savait pas exactement comment cela se passerait.

Après une courte discussion entre nous et près peu d’hésitation, nous acceptons et nous rendons donc à SOFIA. Nous sommes accueillis à l’aéroport par Tania et profitons de cette première journée pour faire plus ample connaissance et prendre possession de notre logement.

La première visioconférence aura lieu le lundi après midi, elle se déroulera en 2 séances d’environ 20 minutes chacune. Très impatients, nous ne savons que faire, que dire et que préparer pour réussir cette rencontre. L’ordinateur de l’agence est posé sur la table, la visioconférence est en cours de connexion et là, c’est la stupeur : nous qui pensions être en présence d’une assistante sociale ou d’un responsable du centre pour commencer, sommes face à nos 2 filles….

Enormes émotions, larmes de joies, premières questions, premiers regards et sourires….Puis c’est l’arrêt provisoire de la Visio afin de laisser le temps aux filles et à nous-mêmes d’assimiler ce premier choc….Un quart d’heure plus tard, nous sommes de nouveau face à face, les filles nous appelle déjà Papa et Maman. C’est le temps des premières captures d’image car ne pouvant pas être physiquement avec eux nous ne pouvons faire de photos. Ne sachant pas comment réussir à capter leurs attentions, nous leurs posons des questions sur leurs habitudes (école, loisir, nourriture….) Tania se charge de traduire tout. A la fin cette première « rencontre », nous sommes heureux mais cependant une certaine frustration est ressentie. En effet nous n’avons pas pu les toucher, les embrasser, jouer avec elles ou avoir le moindre contact physique …et là se pose la question de savoir comment nous allions pouvoir continuer à créer un lien par écran interposé. Après une discussion entre nous, Tania et Zlatka, celles-ci nous conseille de trouver des activités communes afin d’attirer leurs regards et ainsi de capter leurs attentions. Mardi matin nous surfons donc sur internet pour trouver des inspirations et des idées…Nous optons pour des pliages simples (bateaux, avions, chats…)  qui peuvent être facilement réalisable devant un ordinateur et surtout facilement explicables. La Visio démarre, les filles sont là, l’air fatiguées. On nous informe que cela est normal car elles doivent assimiler la première rencontre et qu’en plus elles ont école le matin.

Nous démarrons les activités et constatons que les filles y sont réceptives. Tout se passe très bien, petits sourires, regards, gestuels…on essaye de capter tout ce qu’elles peuvent ressentir via leurs langages corporels. Mercredi, nouvelle Visio. Le matin nous avons préparé des dessins que nous souhaitons accrocher dans leur chambre française, nous en profitons aussi pour inscrire dessus leurs prénoms français. La rencontre se passe bien, les filles sont en forme, c’est ce jour là que leurs nouveau prénom leurs est dévoilé. Elles acceptent celui-ci sans trop de réticence pour des enfants grands. Les activités restent essentiellement ludique, dessin, coloriage, pliage…Le jeudi ressemble au mardi, les filles sont fatiguées, elles assimilent leurs nouveau prénom….Nous essayons de les rassurer en leurs posant différentes questions, celles-ci nous paraissent cependant redondantes. C’est un de nos regrets, nous aurions dû préparer un listing des questions, nous n’y avons pas pensé sur le coup, ne sachant pas comment cela aller se dérouler. Le lien se renforce toutefois de jour en jour, le langage corporel devient très important, on essaye de faire attention à tous les détails, à toutes les mimiques, aux différentes intonations de voix….nous essayons de faire passer par le regard et la gestuelle tout ce que l’on souhaiterait pouvoir faire physiquement…..Le vendredi matin, nous avons rendez vous chez le notaire pour donner notre accord à la poursuite de la procédure, et l’après midi, dernière Visio….Il est temps de leurs dire « au revoir »….Beaucoup d’émotion des deux cotés de l’écran et nous les sentons angoissées, elles ont peur de ne plus nous revoir….Tania a toujours été présente lors des différentes visioconférences pour nous épauler et traduire toutes nos interrogations et commentaires.

Le bilan de cette semaine de Visio nous apparaît comme étrange mais bénéfique…..Nous sommes conscient de ne pas avoir eu de contact physique et cela nous a manqué énormément.  

Parallèlement  nous considérons avoir eu de la chance de faire tout en Visio car le ressenti vis-à-vis des filles et l’attention prêtée aux « non dit » nous a semblé plus exacerbé. Il nous a semblé dur de retenir l’attention et l’envie des filles sans activités physiques mais cela nous a amené à avoir potentiellement des rapports beaucoup plus intimistes créant un lien plus affectif qu’amical….

Retour en France fin décembre, nous avons convenu avec l’agence « mon enfant »  d’avoir d’autres Visio, environ toutes les 3 semaines pour ne pas rompre la relation établie  jusqu’à la date du deuxième séjour…Chacune de ces visioconférences est  assurée par Tania  dans le centre où sont placées les filles. Elle se déroule très bien, le lien s’étant créé lors de la première semaine, nous profitons de ces instants pour leurs poser les questions auxquelles nous n’avions pas pensé. Nous utilisons ces Visio pour leurs faire visiter la maison de façon virtuelle, ainsi elles apprennent à savoir ou est leur chambre, quels sont les animaux que nous avons….Cela permet de leurs présenter tout cela de manière plus vivantes que sur de simples photos.

Depuis nous sommes retournés chercher nos 2 filles lors du deuxième séjour, tout s’est bien passé….L’agence a préparé les enfants de façon professionnelle entre les 2 séjours, les filles n’étaient pas en situation de stress vis-à-vis de leurs départs et de leurs nouvelles vies. Nous ne pourrons jamais suffisamment remercier Zlatka, Tania et l’ensemble de l’agence « Mon Enfant » pour la qualité de leur travail et leur investissement profond…

            Même si notre parcours n’a pas été classique, nous ne regrettons en aucun cas d’avoir saisi l’opportunité de faire cette première semaine en visioconférence……encore merci à « Mon Enfant ».

Véronique, Fabrice, Justine et Charline

 

Share